Version imprimable

Current Size: 100%

Gabriel LOIRE, Maître-Verrier

Gabriel LOIRE, Maître-Verrier     

Une vie au service de l'art du verre  

 

Gabriel LOIRE est né le 21 avril 1904 à Pouancé, petite ville française de l’Anjou, d’une famille de tanneurs. Il étudie dans le Maine-et-Loire au collège de Combrée puis à l’Ecole supérieure de commerce d’Angers (Université Catholique de l’Ouest)

En 1924, il rencontre le maître verrier de la cathédrale d’Angers, Georges Merklen, et se passionne pour les vitraux anciens dont il dessine des fragments.

 Il vient à Chartres en 1926 pour voir les vitraux de la cathédrale et rencontrer le chanoine Delaporte. Celui-ci le met en relation avec le maître verrier Charles Lorin qui le prend dans son atelier où il va travailler pendant dix ans, d’abord comme assistant, puis comme associé à partir de 1929.

C’est en 1932, que Gabriel Loire expose pour la première fois à la Société nationale des Beaux-Arts où il est élu membre associé de la section Art décoratif.

En 1940, il devient sociétaire de la Société nationale des Beaux-Arts et expose dans ses Salons.

Seulement 1 an après, celui-ci travaille comme « ensemblier d’église », participe à plusieurs salons d’imagerie et dessine des affiches.

 En 1942, il compose des bas-reliefs et des peintures pour plusieurs églises. Il crée des « valises-chapelles », des statues de Notre-Dame-de-la-Merci pour l’aumônerie des prisonniers de guerre, sur la demande de l’abbé Rodhain.

 De 1944 à 1945, Gabriel Loire « artiste-décorateur » continue à travailler pour la décoration des églises. Il publie Croquis de guerre, quatre albums de lithographies coloriées sur des sites endommagés par la guerre: Chartres, Rouen, Caen et la Normandie.

 En 1953, il participe à une exposition itinérante de vitraux et objets d’arts religieux français qui est présentée à New Orleans, New York, Chicago puis Montréal. En France, consécration des vitraux de la chapelle des Oblats à Pontmain et des églises de Bruz et Vimoutiers.

 

Les différentes techniques utilisés par Gabriel Loire

Technique traditionnelle au plomb, techniques modernes telles que le thermoformage ou bien encore mélant entre autre le béton. Il a étudié une grande partie de ces techniques modernes auprès du mouvement  Bauhaus.

Son œuvre est considérable. Il a installé des vitraux dans près de 450 édifices en France dont La Chapelle des Oblats de Marie-Immaculé de Pontmain. Mais aussi à l'étranger : , Afrique du Sud, Allemagne, Canada, Chili, Grande-Bretagne, Japon...

 

Gabriel Loire : La Chapelle des Oblats

     Chapelle des Oblats - extérieur    Chapelle des oblats - intérieur                    

Construite à l’origine pour servir de chapelle au séminaire établi à Pontmain, ce bel édifice est aujourd’hui celui de la communauté des Oblats. Le vaste espace intérieur, couvert d’une remarquable voûte montant du sol, est largement éclairé par des vitraux dus au maître verrier de Chartres, Gabriel Loire.

La chapelle des Oblats est destinée à promouvoir l’engagement missionnaire notamment des jeunes garçons, le juniorat. Construite entre 1946 et 1952, son architecture sobre est magnifiée par de hautes arches elliptiques pour constituer la nef.

Gabriel LOIRE a adapté ses vitraux au béton, réalisant une prouesse technique en épousant la courbe du chœur et a conçu le chemin de croix, le tabernacle et des mosaïques.

 

Info +

Dans un grand nombre de chapelles de la Mayenne les vitraux ont disparu ou n’ont jamais existé en raison de la modestie des édifices ou du peu de fortune des propriétaires. Ceux qui subsistent sont représentatifs de leur apport à l’histoire locale, nationale et religieuse.
Certains vitraux représentent les apparitions telle que Notre-Dame de Pontmain.

Ces vitraux réalisés par des peintres verriers sont souvent signés et datés. Dans les chapelles mayennaises on retrouve quelques grandes signatures telles que celle de de Gabriel LOIRE dans la chapelle des Oblats à Pontmain.

 

 

                           Retrouvez d'autres sites de visites sur www.hautemayenne-tourisme.com

          N'oubliez pas de nous suivre, d'échanger et de poster vos avis, photos.. sur nos réseaux sociaux

 

                                                          Facebook haute mayenne            Twitter haute mayenne             Instagram haute mayenne

  • Français
  • English